samedi 1 janvier 2011

Avec William Ury sur le chemin d'Abraham

Chers amis, permettez-moi de vous présenter mes voeux de bonheur et de succès pour cette nouvelle année. Qu'elle puisse être pour tous un peu plus confiante et un peu plus heureuse que la précédente ! 

Pour accompagner mes voeux et passer un message d'espoir, j'ai pensé à la conférence de William Ury à TED.com.  Il s'agit d'une conférence dont j'ai relu la version française des sous-titres (cliquez sur "view subtitles" en bas à gauche de l'écran vidéo). William Ury est le co-auteur de Getting to Yes: Negotiating Agreement Without Giving in le fondateur du programme d'Harvard sur la négociation et un médiateur international reconnu et impliqué dans la solution de nombreux conflits sur la planète. Voici la vidéo:


En matière de négociation tout d'abord: 
William Ury rappelle la fable des 17 chameaux à partager en trois parts inégales pour nous sensibiliser tout d'abord sur l'importance qu'il y a de sortir du cadre des idées et méthodes trop bien établies. Un conseil somme toute utile à rappeler en ce début d'année.
Ensuite, il nous présente, en faisant appel à ses souvenirs personnels de grand voyageur, son concept de "troisième force" sur une image. Les Bushmen d'Afrique du Sud comme probablement toutes les sociétés humaines traditionnelles ont appris à gérer leurs différends en interposant entre les parties en conflit cette troisième force constituée de la communauté environnante qui est partie prenante non pas au conflit lui-même mais à sa résolution. Pour cet auteur, c'est ce mécanisme-même qui a préservé l'humanité contre sa propre colère jusqu'à aujourd'hui. Je vous livre cette petite phrase que j'aime bien: "Si vous réagissez sous le coup de la colère, vous ferez le plus beau discours que vous regretterez toute votre vie !" C'est cette troisième force qui nous aide en cas de conflit à ne pas succomber et à "monter au balcon" pour prendre de la distance.

Comme perspective de cette nouvelle année:
Hé bien, que l'on soit comme William Ury impliqué dans la médiation d'un conflit difficile ou dans d'autres situations personnelles ou professionnelles, son conseil me semble utile. Il est préférable d'apprivoiser ses émotions pour ne pas se laisser mener par elles. Nous sommes tous partie prenante dans cette troisième force: neutre mais impliquée, utilisons-là. Prenant l'exemple du conflit proche oriental qui semble insoluble depuis tellement longtemps, William Ury nous propose au figuré comme au sens propre de suivre le chemin d'Abraham. Le prophète, commun aux trois religions du livre, a en effet arpenté physiquement les antiques chemins de cette région de colère  pour y semer à l'origine des graines de sagesse ! Alors ? 
A l' initiative de W. Ury suivi par des universitaires et de nombreuses personnalités, tout un chacun est invité à marcher dans les pas d'Abraham sur les routes de Jordanie, de Palestine, d'Israel ou du Liban et d'y rencontrer les populations les plus accueillantes qui soient et y  témoigner de la présence de cette troisième force. Cette initiative a été suivie au proche Orient et maintenant dans de nombreux pays du monde car la troisième force est utile partout où se développent des conflits. Donc des marches pour la paix, des chemins d'Abraham ont fleuris un peu partout sur la planète !

En cette période de voeux, dans la parabole en mots, en actes et en randonnées de ce grand médiateur, je vois un très beau symbole à partager avec vous pour la nouvelle année ... et les suivantes.

Pour retrouver les écrits de William Ury sur la négociation, je vous conseille en français cet ouvrage: Comment réussir une négociation ?

1 commentaire:

elevedesmots a dit…

J'ai partagé cette vidéo.
Ses formules sont percutantes, sa conception est très éclairante, remarquons d'ailleurs que ses yeux eux-mêmes brillent bien fort.
Merci de nous partager ces vidéos d'expérience.